REVENIR A LA PAGE D'ACCUEIL

A A+ A-
Par défaut

ACCÉS MENU PRINCIPAL

Témoignages

 

Yves Poquet, auxiliaire de vie sociale, relais Melun

« La connaFile0003 (1)issance des maladies change, le travail évolue : il convient de se réactualiser, de remettre constamment à jour nos connaissances. 

Les formations nous permettent notamment de nous sentir plus à l’aise, plus sereins dans notre travail. Nous apprenons à mieux nous adapter à chaque personne, à rectifier notre attitude vis-à-vis si besoin, à nous servir du matériel qui est toujours nouveau… 

Les formations sont aussi un moyen de connaître des collègues d’autres secteurs géographiques, d’échanger sur nos expériences respectives et de créer des liens entre nous. »

 

Marie Caurier, auxiliaire de vie, relais Paris Sud

maintien à domicile Marie Caurier v2« J’ai suivi une formation sur la déficience visuelle : elle m’a beaucoup appris sur la façon de me comporter avec des personnes concernées par cette pathologie. Je vais compléter cette formation par un module sur la déficience auditive qui répond à l’intérêt que je porte aux personnes malentendantes. »

 

 

Constance de Margerie, élève de la formation DEAVS

Le Dossier Constance de Margerie« J’ai été très inspirée par notre formatrice principale qui était d’un professionnalisme et d’une qualité humaine exceptionnels. J’ai beaucoup apprécié la diversité des intervenants aussi : des infirmiers, des auxiliaires de puériculture, une gouvernante, une diététicienne… De nombreuses personnes passionnées par leur métier qui savaient transmettre leur entrain ! Autre avantage de la formation, les études de cas et les mises en situation auxquelles nous avons participé en jouant des rôles : ces activités permettent d’analyser les pratiques, de réfléchir et d’avancer autrement. »

 

Joëlle Becker, aide à domicile

temoignage_joelle_beckerJoëlle travaille à l’USSIF (ex-Fondation) depuis 2010 et intervient sur le secteur de Villemomble.

« Avant de faire ce métier j’étais Assistante maternelle. Le contact humain et l’aide que l’on apporte aux gens sont ce qui me plaît dans mon travail. Chaque personne a sa personnalité, son histoire et ses habitudes.

J’interviens actuellement auprès de 6 personnes pour l’entretien du logement, l’accompagnement (courses…) et l’aide à la toilette.

Je n’ai pas suivi de formation pour pouvoir exercer mon métier et j’ai tout appris sur le terrain sans être certaine que mes gestes soient les bons. Depuis un an je me suis inscrite à plusieurs formations avec l’Institut afin d’approfondir mes connaissances sur des sujets variés tels que l’aide à la toilette, la découverte de la maladie d’Alzheimer… Ces formations m’ont permis d’être rassurée et de pouvoir faire face à certaines situations plus sereinement. »